Vous êtes ici : Accueil >>> PSYCHOLOGIE FEMININE >>> La comprendre >>>

Psychologie de la femme de 40 ans, suite

Psychologie de la femme de 40 ans, suite

Le rapport à son corps …

La quadra observe son corps, et elle s’inquiète. Elle est à l’affût de tout signe de vieillissement : petites rides, cheveu blanc etc. Son rapport à son corps devient difficile.

Le problème pour l’homme

A tort ou à raison la quarantaine n’est pas vécue de la même façon par les hommes. La raison est que la société salue la quarantaine version masculine comme l’âge de la maturité, l’âge de tous les possibles. Certains signes comme les tempes argentées sont perçus comme des facteurs de séduction spécifiquement masculins. D’où le danger pour l’homme : Oublier que sa partenaire vit sa quarantaine à elle, qui est différente de sa quarantaine à lui.

Ainsi, quand l’homme dira sincèrement à la femme : - Tu es belle ! La femme pensera: - C’est un flatteur, un charmeur, il ne pense pas un mot de ce qu’il dit …

Autre exemple : Si l’homme dit : - Tu es bien maquillée … La femme entendra : - Tu as bien caché tes rides … Elles sont comme ça !

Les tentatives que l’homme fera pour « expliquer » à la femme qu’elle est toujours aussi séduisante seront vaines et risquent même de détériorer la relation. La raison est que pour la femme c’est son ressenti à elle qui compte. Elle n’accorde pas de crédit à ce que l’homme explique. Le moment de vérité pour la femme n’est pas dans une conversation avec un homme mais dans l’intimité de sa salle de bains, où elle s’observe sans indulgence …

Que faire quand on est l’homme ?

Comme pour la ménopause, le comportement masculin peut consister à ne pas « expliquer » les choses. Il ne sert à rien de lui dire : - Tu es belle ! Elle risque de le prendre comme une agression. En revanche, la réflexion masculine qui fera mouche est celle qui exprime l’émotion que la femme fait naître chez l’homme :

Exemple : - Je me sens bien avec toi …

Exemple : - Vous me donnez envie de découvrir quelle femme vous êtes …

Ou encore la réflexion qui exprime l’impact positif de la femme sur le contexte dans lequel elle évolue.

Exemple : - Ta présence illumine cette journée …

C’est très différent de « - tu es belle ! » et la femme le percevra beaucoup plus positivement. Subtil ? Certes, mais la différence tient au fait qu’en disant cela l’homme prouve à la femme que sa capacité de séduction à elle est intacte. C’est très important. La réflexion de l’homme se situe non au niveau de la cause (la beauté de la femme, par exemple) mais au niveau du résultat ( - Vous me donnez envie …) Pour la femme ce ne sont pas des déclarations péremptoires non vérifiées, mais des preuves tangibles.

 

Envoyer à un(e) ami(e)Imprimer cet article